Articles

Wholesale or Retail? Antoine de Marcourt's The Boke of Marchauntes and Tudor Political Theology

Wholesale or Retail? Antoine de Marcourt’s The Boke of Marchauntes and Tudor Political Theology

Kirby, Torrance

Renaissance and Reformation, Vol. 28, No. 2 (2004)

Abstract

Forty years ago, in his magisterial study English Humanists and Reformation Politics, James McConica observed that the English reform movement under Henry VIII and Edward VI is closely bound to the complexities of continental reform currents: “The closer the examination,” claims McConica, “the more apparent is the difficulty of separating English developments from those on the Continent.”

Le Livre des marchans (1533) d’Antoine de Marcourt a été traduit en anglais et pu- blié en deux différentes occasions. La première édition de langue anglaise, intitulée The Boke of Marchauntes, a été publiée par Thomas Godfray en août 1534 – année de l’adoption de l’Acte de Suprématie par le Parlement. John Fox a remarqué plus tard que ce texte avait été interdit durant la dernière période du règne de Henri VIII. La deuxième traduction, inférieure à la première et faite à partir de la deuxième édi- tion française de 1544, a été publiée par Richard Jugge en 1547, date qui coïncide avec l’accession au trône de Édouard VI. Cet article examine les différences entre les réceptions française et anglaise de la satire de Marcourt. On y discute des diverses idées reçues au sujet de l’opposition entre le radicalisme religieux et le conserva- tisme politique. Cet article souligne également le patronage de Thomas Cromwell en ce qui concerne sa publication et étudie l’appel de Marcourt à la distinction entre deux théologies politiques rivales. La théologie politique du Boke of Marchauntes a définitivement un parfum bien Érastien.

Click here to read this article from Renaissance and Reformation

Show Buttons
Hide Buttons